Projet K'anchay

Qu’est-ce que  K’anchay ?

 

K’anchay  -  en quechua : lumière de l’aube  -  oriente son action à la formation et au développement intégral des hommes et des femmes des communautés paysannes qui souffrent de l’extrême pauvreté.  En effet, son champ d’action se situe dans une des populations rurales les plus pauvres de Bolivie, à savoir l’Extrême Nord du Département de Potosí

L’institution, après une longue période de diagnostic et d’analyse de la réalité dans la zone, initie son intervention le 1er septembre 2002. Depuis lors, les résultats de son action et, dans plusieurs domaines, les impacts obtenus, sont nombreux.

Dans le domaine de l’éducation :
 

  • 6 internats, 400 élèves par année,

  • des distances de 3 ou 4 heures de marche (en moyenne) entre l’école et la maison épargnées chaque jour,

  • une alimentation saine et équilibrée qui favorise la concentration et l’effort intellectuel ou physique,

  • une formation intégrale qui, après les humanités, ouvre la voie à des études supérieures et, aujourd’hui, des professionnels (agronomes et professeurs ou éducateurs surtout)  qui retournent travailler dans les internats ainsi que plusieurs dirigeants d’organisations sociales qui se mettent au service de leurs communautés.
     

Dans le domaine productif :

  • de nombreux paysages modifiés sur plusieurs dizaines d’hectares (reboisement, conservation et récupérations des sols) et,

  • le plus important, l’amélioration de la production organique par le biais du travail d’une centaine d’agriculteurs,

  • la sécurité alimentaire de nombreuses familles et le bien-être de celles-ci, grâce à l’excédent de leurs récoltes qu’ils peuvent vendre dans les petits marchés locaux.
     

Les satisfactions sont nombreuses, mais le plus réjouissant de cette action de longue haleine, c’est l’éveil des communautés avec lesquelles K’anchay  s’est engagée et la prise de conscience, bien qu’encore lente partielle, des jeunes leaders formés dans ses internats, de se convertir en protagonistes de leur propre développement.

K’anchay, on le voit, repose sur deux programmes, l’éducation des jeunes et la promotion d’une agriculture agroécologique : c’est par le biais de ce mode d’intervention que l’association, active depuis bientôt 20 ans, prétend rompre le cercle de l’extrême pauvreté et offrir aux jeunes des perspectives d’avenir.

Kanchay.jpg
image.png